Pourquoi et comment ajouter du carton dans votre lombricomposteur ?

L’ajout de carton dans un lombricomposteur est une pratique courante et très bénéfique pour le processus de compostage. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment utiliser du carton dans votre lombricomposteur pour obtenir un compost sain et fertile.

Pourquoi ajouter du carton dans le lombricomposteur ?

Le carton est un matériau riche en carbone et pauvre en azote, ce qui le rend parfait pour équilibrer le rapport carbone/azote de votre lombricomposteur. En effet, les vers de terre ont besoin d’un rapport équilibré entre les deux pour pouvoir décomposer efficacement les déchets organiques.

Le carton permet également d’absorber une partie de l’humidité apportée avec les déchets frais.

En outre, le carton est un matériau biodégradable et durable qui peut être facilement ajouté à votre lombricomposteur.

Il est recommandé de mettre au moins 30 % de carton (en volume) dans le lombricomposteur. N’ayez pas peur d’en mettre beaucoup, car plus il y a de carton, mieux c’est !

Comment utiliser le carton dans le lombricomposteur ?

Le carton peut être ajouté au lombricomposteur sous forme de litière de démarrage ou de couche de recouvrement.
Pour utiliser du carton comme litière, vous pouvez le déchiqueter en petits morceaux, l’humidifier et le mélanger avec vos déchets organiques.
Pour utiliser du carton comme couche de recouvrement, vous pouvez le déposer sur le dessus des déchets organiques pour les recouvrir.

Dans tous les cas, il faut ajouter des morceaux qui se mélangeront avec les déchets.

L’homogénéisation du carton dans la litière

L’ajout de carton et son homogénéisation dans le lombricompost aide à réduire la nécessité de remuer le compost régulièrement. Le carton, en particulier s’il est déchiqueté ou découpé en petits morceaux, va servir de matériau de structure qui permet à l’air de circuler plus facilement dans le compost. Cela favorise la décomposition et l’aération du mélange, ce qui est bénéfique pour les vers de terre et les micro-organismes impliqués dans le processus de compostage.

L’équilibre entre les matières fraîches et sèches est important pour maintenir les bonnes conditions de compostage, car les matières brunes fournissent la structure et les matières vertes apportent les éléments nutritifs nécessaires à la décomposition.
Lorsque le compost est correctement structuré et équilibré, il a tendance à se compacter moins et à se décomposer plus uniformément. Cela signifie qu’il est moins susceptible de se transformer en bloc compacté nécessitant un remuage fréquent.

Quel type de carton utiliser dans le lombricomposteur ?

Comparé au papier, le carton est préférable, car il apporte plus de matière carbonée pour un même volume. De plus, des morceaux de carton donnent une structure aérée au compost, tandis que le papier risque d’empêcher l’air de passer.

Tous les types de carton ne conviennent pas pour le lombricompostage. Les cartons glacés, les cartons traités avec des produits chimiques ou les cartons imprimés avec de l’encre à base de pétrole ne sont pas recommandés.

Le carton brun non-imprimé est le meilleur choix pour le lombricompostage.

Remarque : On ne peut pas remplacer le carton par des copeaux ou de la sciure de bois. En effet, le bois est constitué de lignine, alors que la pâte à papier est composée de cellulose.
La lignine met beaucoup plus de temps à se décomposer que la cellulose. La cellulose est adaptée au lombricompostage, pas la lignine.

Utilisez ce que vous avez sous la main : rouleaux d’essuie-tout, de papier toilettes, boîtes d’œufs, carton de calage des colis…

types de carton pour lombricomposteur
carton coupé pour lombricomposteur

Préparer le carton :

Le carton doit être ajouté en petits morceaux pour bien se mélanger aux déchets en transformation.
Pour préparer le carton, vous pouvez le passer à une broyeuse/déchiqueteuse à documents si vous en avez une sous la main.
Si vous n’avez pas d’outil de broyage, vous pouvez humidifier le carton pour le rendre plus facile à déchirer (laissez-le dehors sous la pluie). 

Il est important de laisser sécher le carton avant de l’ajouter au lombricomposteur pour qu’il puisse absorber l’humidité du lombricompost (en pas en rajouter).

Constituez-vous un stock de carton déchiqueté près de votre lombricomposteur ! Vous en aurez ainsi toujours à disposition quand vous ajouterez vos déchets.

Conclusion :

Ajouter du carton dans votre lombricomposteur est une pratique simple et indispensable pour améliorer le processus de compostage. Il est recommandé de mettre au moins 30 % de carton et de le préparer en avance pour en avoir toujours sous la main.

En suivant ces conseils pratiques, vous pouvez facilement utiliser du carton dans votre lombricomposteur pour obtenir un compost riche en nutriments pour vos plantes et votre jardin.

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour apporter de la matière carbonée ? Réagissez dans les commentaires smile

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les bonnes informations au moment opportun !

50 Commentaires

  1. Cyrille Metairie

    Bonjour
    Peut-on mettre du papier absorbent ou des mouches usagé pour son lombricomposteur

    Réponse
    • David

      Bonjour,
      Oui, les papiers absorbants et mouchoirs sont en cellulose, donc aucun soucis !

    • Anne

      Bonjour !
      Je vous ecris car j’ai des questions concernant l’humidité globale 🙂

      J’ai un nouveau lombricomposteur depuis début décembre 2023 et pendant 4 mois, il ne produisait pas de lombrithé (mais ça ne m’inquiétais pas vraiment car j’ai lu que c’était signe de bonne santé !)

      Fin mars 2024, nous sommes partis durant 3 semaines en prenant soin de mettre des déchets et du carton dans le second plateau afin qu’ils aient de quoi manger pendant notre absence. À notre retour, miracle ! 1/3L récolté dans une bouteille. Les vers avaient fait du très bon boulot car même le tapis d’humidification était en train de fusionner avec la couche de « compost » en préparation.

      Lorsque j’ai regardé l’état du compost du 1er bac, aucun déchet visible, que du « compost » d’apparence, mais ça grouillait de vers… ce qui veut dire qu’il n’est pas mûr n’est ce pas ?

      En touchant ce « compost » j’ai remarqué qu’il était très humide (il ne goutte pas dans la main, mais il n’est pas très friable comme du terreau acheté dans le commerce). Et il colle pas mal aux gants que je mets lorsque je manipule le contenu.
      – on est bien d’accord que si de nombreux vers sont dedans, c’est qu’il y a encore à manger ? J’ai peur que le temps quils migrent vers le second plateau, le compost soit encore plus humide (quasi vaseux).
      – puis-je remettre du carton déchiqueté dans ce 1er bac pour « absorber » un peu cette humidité ? (Mais quand j’y réfléchi, je me dis qu’ils vont manger ce carton, puis l’expulser sous forme encore humide ? )
      – vu que je retrouvais des vers dans le bac de récupération, j’ai mis un carré de carton à
      colis sur tout le fond de ce 1er bac afin de freiner leur descente. Est ce que cela va empêcher l’air de circuler ? Sachant que lors du démarrage, l’emballage en carton du CityWorm était prédécoupable pour justement installer la litière et les vers dessus.

      Merci pour vos lumières et pour votre mine d’infos ! :)))

    • David

      Bonjour Anne,
      La présence des vers dans le lombricompost mûr est normale. Il faut le récolter quand les déchets sont décomposés. Lors de la récolte, vous pourrez séparer facilement les vers en posant le bac à récolter au dessus des autres. Les vers passeront dans le bac inférieur lors de la récolte (encore plus efficace au soleil !).
      Plus le lombricompost reste longtemps dans le lombricomposteur, plus il se charge en humidité. Le jus est aussi un signe d’excès d’humidité.
      Il faut donc récolter le lombricompost dès que possible.

      Le carton installé au fond du premier bac doit être décomposé depuis. Il ne faut pas en remettre sur les autres bacs, cette manip ne se fait que sur le 1er bac lors du démarrage.

  2. Emma

    Bonjour,
    Mon premier compartiment est plein et la litière du dessus est presque à la surface.
    Je souhaite installer le deuxième compartiment car je remarque que de plus en plus de vers montent et sortent pour explorer.

    Comment dois-je procéder ?
    Faut-il mettre un mélange de la terre du premier compartiment avec cartons et aliments ? Ou seulement du carton dans un premier temps ?
    Je dois mettre le nouveau compartiment en dessous ou au dessus ?

    J’ai vu plein de choses différentes donc je pose la question ici pour avoir votre avis

    Merci

    Bonne journée

    Réponse
    • David

      Pour installer un second bac, il suffit de le poser sur celui qui est plein, et juste le remplir avec vos nouveaux déchets + carton. Rien de plus.
      Si le bac rempli est trop rempli (les bacs ne s’encastrent pas bien), vous pouvez transférer un peu de son contenu dans le nouveau bac.

  3. Rozis

    Bonjour,

    Je viens d’installer mon lombricomposteur des Jardins animés.
    Les vers étaient déjà dans un terreau et il y avait une bonne quantité supplémentaire pour remplir le bac, je présume que ça aide au démarrage.
    J’ai tout de même ajouté quelques déchets alimentaires type peau de banane, épluchures et du pain sec. Mais très peu, je suis seule et n’ai pas tout mis. Puis j’ai ajouté les feuilles séchées de mes plantes et du carton sec coupé en petits morceaux.

    J’ai plusieurs questions :

    1) Y-a-t-il des plantes déconseillées ? J’ai un géranium, les feuilles sont odorantes, est-ce néfaste ?

    2) A quelle fréquence peut-on rajouter des déchets ? Les déchets qu’on accumule durant la phase où l’on doit laisser les vers s’acclimater, vous en faites quoi ? vous les jetez, les conserver dans une boîte (fermée?) et vous leur donner à quelle fréquence ?

    3) Ma litière actuelle est composée de terreau donc, de cartons et quelques déchets humides. Je dois attendre combien de temps pour augmenter les doses ?

    Merci beaucoup de votre lecture

    Emma

    Réponse
    • David

      Bonjour,
      Il n’y a pas de plantes réellement déconseillées, mais il faut tout de même veiller à ce qu’elles ne déséquilibrent pas l’écosystème. Les feuilles de bambou se décomposent très mal dans la nature : c’est un signe que les décomposeurs n’en sont pas friands ! Donc pas de feuille de bambou par exemple.
      Au démarrage, il faut être très patient : quelques déchets à l’installation puis une fois par semaine en petites doses.
      On augmente progressivement la dose au fil du temps. Cela prend normalement plusieurs mois avant de pouvoir mettre la totalité des déchets d’une famille.
      Ne stockez pas les déchets qui ne sont pas mis tout de suite : à la poubelle ou au jardin !

    • Joe

      Bonjour David
      Les épluchures de pommes de terre sont elles à éviter dans le compost
      Merci de votre réponse

    • David

      Vous pouvez mettre des épluchures de pommes de terre dans le lombricomposteur. Elles sont juste très longues à se décomposer…

    • Gerlage

      Bjr , g un bac en plastique fermé , ça n.ira ps ??
      Mon voisin a un compost qui attire les rats !! Et. A je ne veux ps !!
      Quelle solution proposez vs svp
      un Tt Gd Merci

    • David

      Bonjour,
      Vous parlez peut-être d’un composteur de jardin en plastique ?
      Ici on parle surtout (et essentiellement du lombricompostage).
      Et le lombricompostage n’attire pas les rats !
      Mais sachez tout de même que vous pouvez ajouter du carton en guide de matière carbonée dans votre composteur de jardin si vous le souhaitez.

    • Christelle

      Bonjour, depuis quelques années j’utilise les cartons de pizzas pour le composteur et pour les lasagnes du jardin ( il n’y avait quasiment pas d’encre dessus) ils se décomposent correctement. Or je viens de découvrir que les cartons alimentaires contiennent le plus souvent des pas, polluants éternels. Je suis assez désemparée face à cette découverte. Je veux en informer pour éviter à d’autres la même erreur.
      Avez vous des idées de dépollution dans ce cas précis ?

    • David

      Bonjour,
      Tous les cartons alimentaires ne contiennent pas ces PFAS. Heureusement.
      Les boîtes à Pizza ne sont pas traitées (celles utilisées pour les livraisons) Pour les pizzas préparées et achetées en grande surface, le carton sous la pizza peut-potentiellement avoir été traité (mais pas forcément avec des PFAS).
      Mais il faut s’en inquiéter, vous avez raison.

  4. Maximilien

    Bonjour,

    j’ai entendu dire qu’on pouvait mettre des cartons imprimé car pas mal d’encres ont évolué (suppprimant les métaux lourds etc…) du coup est ce que vous en savez un peu plus là dessus ? Comment reconnaitres les cartons imprimé qu’on peut ajouter ?

    Autre question en parlant de carton, j’ai l’impression que j’ajoute ENORMEMENT de carton par ce que mon lombricomposteur est trop humide… j’ai vu qu’il faut mettre 50/50 mais en terme de poids ? 100 grammes de « déchet » et 100 grammes de carton ?

    Réponse
    • David

      En effet, les encres utilisées aujourd’hui ne sont plus toxiques comme cela pouvait l’être auparavant.
      À vous de juger si le carton est très imprimé ou pas. Pour ma part, je préfère éviter les cartons ayant leur face totalement recouverte d’impression couleur (type emballages de céréales…) car cette couche glacée empêche leur bonne décomposition.

      Pour les quantités, plus il y a de carton (matière carbonée), mieux ça se passe.
      En général, il est conseillé au moins 30% de carton (en volume), mais plus il y en a, mieux c’est !

    • Maximilien

      Déjà merci pour toutes les réponses, c’est vraiment génial d’avoir quelqu’un avec qui échanger quand on débute ! Donc merci pour le temps 😉

      Ensuite, j’ai vraiment l’impression d’avoir 90% de carton et 10% de « déchet » et c’est quand même humide…
      Après j’avais mis des déchets de pastèque donc c’est quand même très très humide comme matière…
      Du coup j’ai fait un test en laissant mes déchets dans un pot et en vidant régulièrement l’humidité accumulé.

      Le problème de faire ça c’est que je me demande si je perd pas beaucoup d’élément nutritif ?

    • David

      La meilleure façon de réduire l’humidité est d’avoir une bonne aération dans le système (robinet ouvert, un espace dégagé dans chaque bac pour permettre à l’air de circuler verticalement).
      Il n’est pas conseillé de laisser se pré-décomposer les déchets en dehors du lombricomposteur. L’écosystème du lombricompost est adapté à des déchets frais. En les laissant à l’extérieur, vous allez certes perdre de l’humidité, mais aussi des éléments nutritifs et risquer l’introduction de nuisibles.
      Si besoin, utilisez le SAV pour toute autre question (que vous pourrez illustrer avec des photos)

  5. Olivier P

    Bonjour
    Je réfléchis à « adopter » un lombricomposteur et je me pose une question : puis-je remplacer une partie du cartons par des feuille morte sèches ? (je peux en récupérer facilement).
    Cordialement

    Réponse
    • David

      Oui, les feuilles mortes apportent de la matière carbonée. Par contre, elles ne sont pas efficaces pour absorber l’excédent d’humidité. Si vous mettez des feuilles mortes, attention à l’humidité et l’aération (remuez régulièrement pour que l’air puisse circuler).

    • Maximilien

      En parlant de remuer, on peut remuer chaque « étage » ça ne pose pas de problème ?

  6. Vincent M

    Bonjour,
    cela fait des années que j’ai deux lombricomposteurs et je donne régulièrement des vers sur le site, et pourtant j’ai encore des soucis avec les cartons. Je met entre 40 et 50% du volume de déchets en cartons, soit presque autant de carton que de matière verte (c’était ce qui était préconisé lorsque j’ai commencé le lombricompostage, je vois que maintenant il est plutôt conseillé 30%).
    Lorsque j’ai déménagé l’année dernière, j’ai mouillé et découpé tous mes cartons de déménagement (des bruns ondulés récupérés en supermarché et des emballage de meubles leroy merlin) pour faire un gros stock pour mes lombricomposteurs. Lorsque je les ai mouillé, j’ai eu l’impression qu’ils étaient gluant/collant, j’ai supposé que ça venait de la colle présente entre les épaisseurs. En démontant les cartons, j’ai l’impression que les surfaces ondulées sont entièrement enduite de colle pour tenir entre elles. J’ai utilisé ce carton plusieurs mois avant de me rendre compte qu’il laissait plein de reste dans mon composte (films de plastiques, amas de cartons non mangés..) et j’ai du jeter le compost ou il était présent. Est-ce que je suis tombé sur du mauvais carton brun ondulé ? Dans ce cas comment bien le choisir ?
    Depuis je suis repassé aux cartons d’emballages alimentaires coupés en petits bouts : emballages de gouters pour enfants, boites de céréales, … que de l’alimentaire et je me retrouve avec 2 soucis. Le premier et que là encore alors que mes matières vertes sont toutes décomposées et font un très beau compost, celui-ci est parsemé de bouts de cartons « intacte » que je dois enlever pour utiliser mon composte. Le 2eme est que je me retrouve avec plein de petits bouts de plastiques : petite lamelles de 1cm sur 3mm, pastilles ronde de 5mm de diamètre, qui servent je pensent à renforcer les boites. là aussi je dois faire un tri à la main très fastidieux. Je cherche donc de nouveau à changer de matière carbonée pour mes lombricomposts.
    Les seuls cartons qui semble me donner entièrement satisfaction sont les boites d’oeufs, les rouleux de PQ et les boites de pizza non souillées. Le soucis est que j’achète mes œufs à des petits producteurs et donc je réutilise beaucoup ces boites et en ai peu à donner à mes vers, les rouleux de PQ sont bien trop peu nombreux, pareil pour les boites de pizza propres…
    Mes questions sont donc : déjà est-ce que le fait qu’il me reste plein de carton dans mon compost est du au fait que j’en met trop et qu’il faudrait passer plutôt à 30% du volume total apporté (soit moitié moins que la matière verte) ? Avez-vous déjà eu ce soucis avec le carton brun, si oui comment bien le choisir ? Quels autres cartons trouvable en quantité suffisante donnent de bon résultats ? Existe-t-il une manière facile de tamiser son composte si on a des morceaux restant dedans ?
    Merci !

    Réponse
    • David

      Le carton n’a pas besoin d’être humidifié avant d’être mis au lombricomposteur. En effet, si on le laisse dans l’humidité, la colle agglomère le tout et cela n’est plus consommable par les vers ensuite (trop compact).
      Les cartonettes d’emballage ne sont pas idéales, car elles contiennent beaucoup d’encres qui ralentissent autant la décomposition, c’est pourquoi vous retrouvez des morceaux intacts.
      L’idéal est le carton brun ondulé ou boites d’œufs (mais qui peuvent être réutilisées avant).

    • Vincent M

      Je l’ai mouillé pour le découper puis je l’ai laissé sécher comme conseillé dans l’article, il faut que je re essaye en le découpant sans le mouiller alors ?

    • David

      Vous pouvez le couper sans le mouiller, ou si vous le mouillez pour faciliter la découpe, il faut faire sécher un peu sans que tout ne s’agglomère.

  7. Jacques

    Re-bonjour,

    – et peut-on mettre aussi le papier journal des imprimés publicitaires genre Carr… , Auch…, Lecl… etc?

    car dans ce cas je me procurerai un broyeur papier/carton…
    Merci encore.

    Réponse
    • David

      Non pas de papier publicitaire, les décomposeurs ont horreur de la pub ! Mettez un stop pub sur votre composteur !
      Ce papier est trop imprimé, mettez le au recyclage.

  8. Jacques

    Bonjour,

    nous sommes en pleine démarche de réduction de nos déchets familiaux, et nous avons la chance d’avoir un coin compost assez vaste dans le jardin, en extérieur donc, ouvert à tous vents. Je suis bien content déjà d’avoir appris à votre lecture que l’on peut mettre du carton ondulé dans le compost!
    Après avoir regardé un doc sur le traitement des déchets en Ile-de -France (waaouuffff… oumch!), nous souhaitons pousser notre réduction de déchets au maximum. N’ayant pu avoir de réponse suffisamment « certaine » en parcourant de nombreux sites sur le compost, je me pose la question suivante:
    Peut-on mettre au compost les emballages suivants:
    – boite en carton non plastifiées mais imprimée , par exemple boite de sucre 1kg, partie carton imprimée autour des barquettes plastique, etc (c’est de la feuille de carton brun avec surface blanche extérieure non glacée mais imprimée couleur) qui sont marqués « recyclables »
    – sacs papier kraft imprimés couleur des légumiers (ceux qu’on nous donne au marché par exemple, et papiers krafts en feuilles pour emballer les légumes comme les blettes, les salades du marché
    – papier rose des boucherie/charcuterie/fromagerie (après avoir enlevé le film PE en contact avec es aliments)

    Voilà, en espérant que ma question est au bon endroit, merci pour votre site et bonne continuation

    Réponse
    • David

      Bonjour Jacques,
      Pour les boites en carton non plastifié, vous pouvez faire un test avec quelques morceaux et vous voyez en combien de temps ils se dégradent. Si il n’y a pas de différence significative avec le reste, ils peuvent être un apport.
      Mais rien ne vaut les feuilles mortes, branchages coupés en morceaux dans un composteur de jardin.
      Les sacs en papier kraft se dégraderont mais n’apportent que peu de matière carbonée. Autant les mettre au recyclage.
      Si je ne me trompe pas, les papiers roses ne sont que des feuilles de papier. On peut les mettre mais cela ne représente pas beaucoup de matière carbonée.

    • Jacques

      Après avoir fait une recherche intense sur internet, je me permets de vous donner des pistes pour la compostabilité des papier, cartons et journaux. La nocivité des encres d’imprimerie est une dimension prise très au sérieux par l’Europe: la finalité de « EuPIA » (European Printing Ink Association, 1996) est de faire progresser la qualité des encres d’impression et de réduire le plus possible l’impact environnemental de la filière. L’EuPIA a émis une liste d’exclusion de produits dangereux pour la santé et l’environnement, qui a été suivi par la majeur partie des acteurs de la filière de l’impression. Cette liste a déjà fait l’objet de réactualisation pour accompagner les acteurs dans leur mutation, tout en maintenant une dynamique de progression.
      D’autre part, il existe des moyen d’évaluer la quantité d’encre d’impression grâce au taux d’encrage (%age de la surface imprimée) ainsi que la consommation d’encre au m² (exemple 1.3g/m² en offset sur couché brillant).
      D’après la note d’information « Impact environnemental des encres d’imprimerie », mars 2013 de l’EuPIA, le compostage se semble pas poser de problème… et les fameux »métaux lourds » ne semblent être présents que sous formes de traces dont la quantité est très en dessous des seuils de dangerosité.
      Si cela vous intéresse, voici des textes intéressants:
      http://eupia.wikafi.be/uploads/tx_edm/2013-03-05_EuPIA_Impact_Environnemental_des_Encres_d_Imprimerie.pdf
      https://www.adelphe.fr/sites/default/files/documentation/guide_ecoencrage_adelphe_2019.pdf

      et les sites où je les ai trouvés:
      https://www.eupia.org/
      https://www.adelphe.fr/

      Pour ma part, je vais donc composter allègrement, et en couleurs!
      Merci pour votre site et ses échanges, bien cordialement.

    • David

      Merci pour ces documents intéressants (même si ils viennent de l’association européenne des imprimeurs). En effet, il y a peu ou pas d’impact, mais la règle du lombricompostage est d’apporter de la matière carbonée, et rien de mieux pour cela que le carton brun !

  9. CARIGI

    Bonjour , Les vers que je récupère dans mon composteur de jardin peuvent ils être utilisés dans mon lombricomposteur? Si non? comment m’en procurer sans que cela soit trop onéreux ? Merci de votre réponse .

    Réponse
    • David

      Bonjour,
      Les vers de votre composteur de jardin sont des vers de compost, donc ils sont adaptés pour le lombricompostage également !
      Sinon, vous pouvez aussi trouver un « donateur » de vers près de chez vous via la carte, c’est gratuit !

  10. GREGORI

    Bonjour,

    Ma question porte sur les cartons ondulés sur lesquels figurent des inscriptions (code barre, informations diverses) réalisé par impression à l’encre noire. Est-ce que les encres utilisées sont SAFES du point de vu environnemental et sans métaux lourds, ce qui serait contraire à une utilisation en compostage (pour les parties imprimées directement sur le carton)… Merci pour votre réponse.

    Réponse
    • David

      Il n’y a pas de problème non plus avec ces impressions. Vous pouvez mettre ces cartons sans compter !

  11. Teissier Teissier

    Bonjour,
    On m’a donné des vers il y a un mois car je re.commence l opération qui avait ratée, je n’ai pas l’impression que les vers mangent beaucoup, et mon compost n’arrive pas trés vite à se faire. D’autre part à partir de quand la colonie augmente, car j’ai l’impression que je n’en ai pas beaucoup.
    Si je mets le 2ème bac, je dois mettre une litière en carton avant les déchets et je laisse dans le 1er bac mon tissu qui est sur le dessus. Les vers vont alors aller dans le 2eme bac !
    Merci pour toutes ces précisions.

    Réponse
    • David Régnier Garnelo

      Bonjour,
      Attention, au début (les premiers mois), il faut adapter la quantité des apports à la population de vers : si vous n’avez que peu de vers, il ne faut mettre que peu de nourriture, sinon vous risquez des soucis.
      De plus à 1 mois, c’est encore le début. Si vous arrivez déjà au second plateau, vous allez clairement trop vite. Retirez un maximum de déchets afin de ne laisser qu’une quantité convenable aux vers présents.
      Lorsqu’on ajoute un nouveau bac, pas besoin de refaire une litière, vous ajoutez simplement les nouveaux déchets + morceaux de carton. Les vers arriverons tout seuls au bout de plusieurs jours.

  12. Hélène Ravot

    Bonsoir
    J’ai commencé en juillet mon lombricomposteur, pour l’instant toujours pas de jus, mais mes amis les vers travaillent bien. Je vais tester le lombricomposteur en intérieur et donc ai bien compris le pb du carton.
    Tous type de carton ? Quid de eux avec des incriptions, ou des étiquettes ? Puis je , sans danger, utiliser les boites d’oeufs de couleur (celles des oeufs bio )?
    Il n’est pas clair pour moi l’utilisation des bacs. J’ai mis du carton et des déchêts dans bacs, j’ai de très nombreux vers, mais comment récupérer le terreau sans y avoir des vers ?

    Réponse
    • David Régnier Garnelo

      Bonjour Hélène,
      Oui quasiment tout type de carton peut aller dans le lombricomposteur. Je préfère les cartons épais ondulés car ils apportent une bonne texture aérée à la litière et beaucoup de matières sèches.
      Il faut éviter le carton trop imprimé (glacé) qui pourrait ne pas se décomposer assez rapidement.
      Les étiquettes en papier, glacées risquent de ne pas se décomposer.
      Aucun problème avec les boîtes d’œufs de couleur.
      Pour la récolte, suivez ce lien : https://plus2vers.com/fr/ajout-dun-bac-recolte-et-nettoyage-apres-les-vacances/#La_recolte_du_lombricompost_mur

  13. marie C

    mon lombricomposteur est dehors dans mon jardin est ce que a la place du carton on peut mettre des dechets verts sec ( feuilles etc..)

    Réponse
    • David Régnier Garnelo

      Bonjour,
      Oui, les feuilles sèches peuvent être un apport carboné.
      Attention toutefois à ne pas en faire des strates mais à bien les mélanger avec le contenu.
      Mais les lombricomposteurs n’ont pas la capacité pour gérer des déchets verts du jardin (gros volumes). Si vous avez un jardin, je vous conseille de prévoir un coin compost !

  14. Carmen

    Bonsoir
    C’est avec attention que je viens de lire l’importance d’ajouter des cartons … J’ai la chance d’avoir un composteur extérieur ( 300 L ) mais avec une multitudes de papillons et autres insectes volants lorsque j’ouvre mon composteur …
    Donc si j’ai bien compris le problème est l’humidité , le sucré , l’acidité bref avec le temps qu’il fait la terre sur lequel est le composteur est trempée ?
    Donc je vais ajouter des cartons comme vous le conseillez !
    Faut il remuer avant d’y mettre les cartons ?
    Merci et belle soirée ☺️
    Carmen

    Réponse
    • David Régnier Garnelo

      Bonjour,
      Un composteur de jardin est différent d’un lombricomposteur et ne fonctionne pas tout à fait pareil… (même s’il y a beaucoup de vers dans votre composteur).

      Vous devez assurer un équilibre entre les matières sèches/humides, déchets verts/bruns, matières azotées/carbonées, et bien aérer avec des matières de textures différentes…

  15. Ben

    Moi non plus, je n’en mets pas beaucoup et encore, très rarement du carton ondulé (je préfère aussi les boites à œufs et les cartons du papier WC! mais je vais essayer si ça peut éviter les amas un peu gluants…

    Réponse
    • David RG

      Il faut mettre du carton, et le plus possible.
      Si amas gluant il y a, c’est qu’il y a un surplus d’humidité, manque d’oxygène, …, ce qui est résolu et évité avec plus de carton.
      Le carton évite tout un tas de problème !

  16. Jersyk Odile

    Bonjour

    Moi je ne mets pas tant de carton que ça ! environ 1/3 du volume de mes déchets, et ça marche très bien. je mets principalement des boites à œufs et l’intérieur des rouleaux de papier WC, et parfois des intérieurs d’emballage en carton recyclé. je les déchire en morceaux d’environ 3-4cm² et ça convient bien à mes vers (ils ne se sont jamais plaint!)

    Réponse
  17. David RG

    Oui on peut mettre de « gros » morceaux, mais attention à garder une bonne aération !
    Le carton s’humidifie à l’intérieur du LC, si on met plusieurs couches à plat, qui s’humidifie, cela peut créer une zone anaérobie, donc chaleur, fermentation, …
    Le premier signe sera la chaleur dans cette zone (facile à détecter si on met des déchets chaque jour).
    Dans ce cas, on remue le tout, a va vite faire baisser la température, et réoxygénera la litière !

    Réponse
  18. Axel

    Perso, je laisse de gros bouts de carton et j’en découpe un de la taille du couvercle que je mets par dessus pour garder l’humidité. Les vers arrivent toujours à tout engloutir rapidement.

    Réponse
  19. Antonin

    Je déchire mon carton à la main, des morceaux de 5-10cm de côté. Je ne trouve pas ça trop fatigant, et les gros morceaux se décomposent très vite. Et c’est vrai qu’il en faut du carton pour éviter que les détritus se compactent en masse gluante et puante qui fait fuir les vers.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares